Comment aider un proche?

La majorité des ex-fumeurs le disent: c’est plus facile d’arrêter de fumer quand on se sent soutenu. Le soutien peut venir d’organismes-ressources, de communautés en ligne mais aussi de l’entourage. Par contre, la décision de faire part ou non de sa démarche à son entourage revient à chaque fumeur.

Soutenir un proche, c’est avant tout l’écouter et l’encourager. Voici des conseils pour vous aider à trouver les bons mots et les bons gestes afin de donner un coup de pouce à un proche souhaitant se libérer de la cigarette.

Il a peur de prendre du poids

Arrêter de fumer augmente l’appétit, entre autres parce que la nicotine n’est plus là pour couper la faim. On grignote aussi davantage pour compenser l’habitude de tenir une cigarette et de la porter à sa bouche. Bonne nouvelle, il est possible de le prévenir en adoptant de bonnes habitudes, idéalement avant même d’écraser: bouger davantage, manger mieux, écouter sa faim et boire beaucoup d’eau. Plus d’information à la section Habitudes gagnantes.

 

Il fume en cachette

Mettez les choses au clair sans attendre et amenez la personne que vous soutenez à se demander pourquoi elle souhaite cesser de fumer. Pour que ça fonctionne vraiment, il ne faut pas qu’elle le fasse pour vous faire plaisir... Gardez en tête que c'est SA motivation qui compte. Ne la poussez pas trop.

 

Je manque d’idées pour le soutenir

Nous avons des idées pour vous! Consultez les témoignages ou lancez un appel à l’aide sur notre page Facebook. Encouragez-le aussi à utiliser l’application SOS Défi.

 

Je ne connais pas tout sur la cessation tabagique

Il y a des limites à ce que vous pouvez faire, bien sûr. Pourquoi ne pas lui proposer d’appeler au 1 866 jarrête (527-7383), où des intervenants formés pourront répondre à ses questions et lui donner du soutien adapté à ses besoins et à ses difficultés? Vous pouvez également lui proposer de se joindre à un groupe de soutien. Consultez le Centre d’abandon du tabagisme de votre région pour vous renseigner sur ces groupes.

 

Son conjoint fume

Pourquoi ne pas lui proposer à lui aussi d’arrêter de fumer? Si ce n’est pas possible, encouragez la personne que vous soutenez à lui demander de fumer à l’extérieur. Vivre dans un environnement sans fumée augmente les chances de réussir à arrêter de fumer et diminue le risque de faire une rechute. Plus d’information sur le site famillesansfumee.ca.

 

Il menace de laisser tomber

N’hésitez pas à l’encourager à persévérer, en lui rappelant que les premières semaines sont les plus difficiles. Incitez la personne que vous soutenez à repenser aux raisons qui l’ont poussé à arrêter, puis comparez-les à celles qui motivent son choix de tout abandonner. S’il veut vraiment laisser tomber, il ne faut surtout pas vous fâcher! Il faut en général plus d'une tentative pour cesser de fumer pour de bon. Encouragez plutôt la personne que vous soutenez à faire un autre essai quand elle sera prête, tout en l’invitant à réfléchir aux raisons qui l’ont amenées vers la rechute, pour mieux se préparer la prochaine fois. L’important, c’est de continuer d’essayer.

 

Nous nous sommes disputés

Il faut tout tenter pour rétablir la communication... Essayez de rester compréhensif et gardez en tête que le fait de cesser de fumer bouleverse considérablement l’organisme, provoque du stress, de l’anxiété et une certaine irritabilité. Par la suite, entendez-vous sur les mesures à prendre en cas de colères causées par le sevrage.

 

Les autres le découragent

Utilisez cet irritant pour attiser sa motivation. À deux, vous leur prouverez que cette fois sera la bonne. Pour encourager la personne que vous soutenez, n’hésitez pas à souligner ses efforts par des messages de félicitations ou des petites surprises. Incitez-la à bouger plus, à relaxer et à se changer les idées. Et pourquoi ne pas lui proposer de faire une sortie avec vous (marche, hockey, cinéma, resto, etc.)?

 

Il trouve le sevrage difficile

Physiques ou psychologiques, les symptômes de sevrage varient d’une personne à une autre et s’étendent des premiers jours jusqu’à la troisième ou la quatrième semaine, parfois plus. Ils peuvent prendre différentes formes: irritabilité, insomnie, maux de tête, fringales, congestion nasale, constipation, etc. Aidez la personne que vous soutenez pendant cette période en lui consacrant du temps et en partageant ses activités. Pourquoi ne pas vous donner rendez-vous chaque jour pour aller marcher ou pour lui parler?

 

Il a des envies fortes de fumer

Soyez présent, disponible et créatif. Dites à la personne que vous soutenez de vous appeler quelle que soit l’heure. Demandez-lui de mettre en mémoire dans sa boîte vocale un message d’encouragement que vous aurez laissé à son intention pour les moments difficiles. Remettez-lui une photo de vous pour son portefeuille; quand l’envie de fumer sera trop pressante, il pourra la regarder, ce qui lui rappellera son engagement auprès de vous.

 

Bloc-1

Besoin de conseils et de soutien?
1 866 527-7383

Bloc-2

Centre d’abandon du tabagisme

Découvrez les services gratuits offerts dans les CAT.

Trouver un centre

Bloc-3

SOS Défi

Profitez du soutien de vos proches avec l’application du Défi.

En savoir plus